dimanche 23 avril 2017

Que nous révèlent les noms de famille des candidats ?



Aujourd'hui, dimanche 23 avril et le 7 mai, c'est jour de vote. En effet, ces dimanches auront lieu les deux tours des élections présidentielles françaises. A l'issu de ces votes, sera désigné celui qui prendra la place du huitième Président de la cinquième République. Quelle sera son nom de famille ? Mais surtout que signifie-t-il ? Porte-il un nom qui lui correspond vraiment. C'est ce que nous allons étudier dans ce nouveau billet de blog. Afin de ne pas les lister dans un ordre arbitraire, les voici dans l'ordre officiel de présentation des candidats. Vous pouvez aussi revoir les articles sur les candidats à la primaire du Parti Socialiste, de la droite et du centre et des primaires citoyennes.

  • Dupont-Aignan, Nicolas

Nicolas Dupont-Aignan
Photo : Flickr
 Nicolas Dupont-Aignan est le dirigeant du parti de droite souverainiste qu'il à créé en 1998, Debout la France. C'est la deuxième fois qu'il est candidat à la présidence de la république. Né Dupont, il prends par la suite le nom de famille de sa mère lorsqu'il est en primaire. 
 Pour l'étude de son nom de famille, nous allons donc procéder dans l'ordre, avec tout d'abord Dupont. Pour celui-ci, c'est très facile, je pense que vous avez vous même compris l'origine de ce nom, il vient tout simplement d'un ancêtre qui vivait près d'un pont (ou d'un lieu-dit appelé Le Pont). C'est un des noms de famille les plus portés en France, il se classe en vingtième position des plus populaires avec plus de 60 000 personnes.
 La deuxième partie de son nom de famille, Aignan, prend son origine dans un nom de baptême latin, Anianus. Ce prénom fut popularisé dès le quatrième siècle par un évêque d'Orléans, devenu Saint dans l'Eglise catholique. Attention, ce nom peut être également porté suite à un ancêtre ayant vécu dans la commune d'Aignan. En France, ce nom de famille est plutôt rare car moins de 150 personnes le porteraient. Les deux noms accolés sont donc encore plus rare et ne concerne que lui et ses filles (et woaw, elles sont magnifiques !) 

  • Lepen, Marine

Marine Lepen
Photo : Wikimedia
 Marine Lepen est à la tête du parti nationaliste d'extrême droite, fondé en 1962 par un mouvement néofasciste appelé Ordre Nouveau, le Front Nationale. Comme Nicolas Dupont-Aignan, c'est la deuxième fois qu'elle tente sa chance au concours présidentielle.
 Pour ce nom de famille, une chose est sur, ce patronyme est d'origine bretonne. Le site de généalogie Filae lui accorde comme signification le mot "tête" en ce référant sur l'étymologie du mot breton Penn. En ce sens, Lepen désignerait un chef, une personne qui commande. Cependant, à en croire le dictionnaire étymologique du breton moyen, il existe un autre mot Breton, Pen, utilisé pour le mot Péan, qui vient du latin Paean, autre nom utilisé pour désigner le dieu grec Apollon. Le terme Péan évoque dans ce cas un chant, un hymne en l'honneur des dieux. De ce fait, le nom de famille peut également provenir d'un surnom donné à un ancêtre qui chantait à l'Eglise... ou de façon ironique, qui chantait très mal.

 Suivant les sites de généalogie, le nombre de porteur du nom Lepen est assez variable, entre 400 et 600 personnes. Il est donc en tout les cas un noms peu fréquent.

  • Macron, Emmanuel

Emmanuel Macron
Photo : Wikimedia
 Emmanuel Macron dirige le mouvement centriste qu'il a créé à l'occasion de ces élections présidentielles, En Marche. Contrairement aux deux personnes précédentes, c'est donc la première fois qu'il se présente à ce type d'élections.
 Pour ce nom de famille, il existe deux principales origines qui sont évoquées par les sites de généalogie. La première évoque une origine étymologique picarde, dans laquelle le mot macqueron ou maqueron  est le mot utilisé pour menton. Dans ce cas, ce nom aurait pu être attribué à un ancêtre ayant un menton proéminent. Cela dit, après vérification dans plusieurs dictionnaire Picard, aucun de ses mots ne sont présent, et le menton n'aurait pas de mot spécifiquement Picard. La deuxième hypothèse qui existe est intéressante étant donnée le passif de ce candidat aux élections. En effet, selon M.T Morlet, l'origine serait plus au Nord, avec comme étymologie le mot néerlandais makelaer, celui-là même que l'on retrouve dans le mot maquereau ou maquerelle. Alors non, cela ne veut pas dire qu'il est eu pour ancêtre un proxénète, ce sens n'est que très récent, mais qui signifiait à l'époque un entremetteur, un trafiquant, un coursier, un intermédiaire commerciale.

 Comme les Lepen, les Macron sont peut fréquent en France, eux aussi sont entre 600 et 800 personnes à porter ce nom, surtout présent dans le Pas-de-Calais et la Somme, mais aussi de l'autre coté de la frontière, en Belgique.


  • Hamon, Benoît

Benoît Hamon
Photo : Flikr
 Benoit Hamon est le vainqueur inattendu des primaires du Parti Socialiste et de leurs alliés. Il est porte-parole du PS depuis 2008, ancien ministre du gouvernement hollande et se présente pour la première fois aux élections présidentielles. 
 Comme nous l'avons vu dans les articles précédents, lorsqu'un nom de famille est très répandu, c'est généralement parce qu'il touche à la famille, ou parce qu'il est étymologiquement fondé sur un terme couramment parlé. Pour le cas Hamon, nous avons les deux en un, car ce nom serait construit sur la base d'un ancien mot germanique, Heim, qui veut dire maison. C'est la même racine que l'on retrouve dans le mot hameau, pour désigner un petit village de quelques maisons.

 Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, le nom de famille Hamon est un nom assez bien répandu en France, et encore plus fortement en Bretagne. Dans le pays, ils seraient en tout plus de 20 000 à porter se nom de famille.

  • Arthaud, Nathalie

Nathalie Arthaud
Photo : Wikimedia
 Nathalie Arthaud est la port-parole du parti trotskiste d'extrême gauche Lutte ouvrière. Elle succède à l'inégalable Arlette Laguillier, qui détient le record de candidature aux élections présidentielles avec 6 participations. Depuis 2012, c'est Nathalie Arthaud qui se présente, elle en est donc à sa deuxième participation.
 Il est assez amusant d'étudier son nom de famille car il semble prédestiné... ou pas. Le nom Arthaud est issu d'un prénom germanique, Hartwald. Ce prénom est composé de deux mots. Le préfixe Hart tout d'abord, qui signifie dure, et le suffixe Wald qui vient du mot waldan et qui signifie gouverner. De ce fait, le prénom Hartwald, et donc le nom de famille Arthaud, porte le sens de quelqu'un qui gouverne avec fermeté.

 Ce nom de famille n'est pas aussi rare qu'on pourrait l'imaginer. En France, ils sont entre 1 000 et 1200 à le porter, principalement dans la région du Dauphiné et le département de la Loire.

  • Poutou, Philippe

Philippe Poutou
Photo : Wikimedia
 Philippe Poutou est l'un des portes paroles de l'autre principale parti trotskiste d'extrême gauche, le Nouveau Parti Anticapitaliste. Il succède au jeune postier Olivier Besancenot qui avait permis de faire émergé la Ligue Communiste Révolutionnaire aux élections présidentielle de 2002 et 2007, devenu le NPA en 2009. Il lui succède dans la candidature aux élections présidentielles depuis 2012, c'est donc sa deuxième participation.
 Je suis navré, je vais surement en décevoir quelques-uns, mais le nom de famille Poutou n'a strictement rien à voir avec des bisous ni câlins de quelconque nature. Il s'agirait en réalité d'une variante méridionale du mot potou, et qui désigne un petit pot. De ce fait, le nom Poutou pourrait provenir d'un surnom de fabriquant de petit pot. Attention, cela pourrait également provenir d'un ancêtre originaire du lieu-dit Poutou (il en existe un au Nord et un au Sud de Toulouse).

 Il existe environ une centaine de Poutou en France, c'est donc un nom rare. Ils sont principalement présent dans le sud Ouest et notamment dans les Pyrénées et le Limousin. Chose étonnante, il semble que les Poutou soient plus nombreux en Grèce (presque 150 personnes). Pour cette branche, il se peut qu'une autre étymologie en soit responsable.

  • Cheminade, Jacques Guy

Jacques Cheminade
Photo : Wikimedia
 Jacques Guy Cheminade est le leader du parti inclassable (sur une échelle gauche-droite) qu'il à lui même fondé, Solidarité et Progrès. C'est la troisième fois qu'il se présente aux élections présidentielles.
 Son nom de famille, comme Dupont, me laisse une marge de suspens assez mince. En effet, ce nom ne laisse pas beaucoup de surprise quant à son origine étymologique. Comme vous pouvez l'imaginer, elle est issue de la même racine que le mot chemin. Le nom Cheminade a donc ainsi pu être attribué à un ancêtre vivant près d'un petit chemin, mais également à celui qui vivait dans une maison avec une petite cheminée. C'est d'ailleurs en langue des signes, par ce même mot (cheminée) qu'est désigné le candidat. Attention, encore une fois pour ce nom, il existe un Hameau qui porte le nom de La Cheminade. Ainsi, il se peut que des ancêtres est reçu le nom de ce hameau comme patronyme.

 Comme pour les Lepen, le nombre de Cheminade en France est très variable suivant les sites de généalogie et seraient entre 500 et 800 personnes. Il s'agit donc d'un nom de famille peu courant. On les trouve surtout en Charente et en Dordogne. A noter également une présence remarqué en Argentine, avec plus de 60 personnes (donc Jacques, qui est né là-bas).  

  • Lassalle, Jean

Jean Lassalle
Photo : Wikimedia
 Jean Lassalle est à la tête de son mouvement Résistons, créé en 2016, lorsqu'il a quitté le parti centriste du MoDem. C'est la première fois qu'il se présente aux élections présidentielles.
 Comme pour le candidat précèdent, vous vous doutez bien que je vais avoir du mal à vous surprendre. Ce nom de famille est effectivement issu d'une surnom attribué à un ancêtre habitant une maison possédant une pièce particulièrement grande ou remarquable (qui la distingue d'une pièce quelconque et d'une autre maison de la commune). En ce sens, il peut être attribué à l'habitant d'une maison noble, d'une demeure fortifiée. 

 Malgré les différentes orthographes que peuvent prendre ce nom avec cette même étymologie (de Lassalle, Lasalle, etc..), il fait tout de même parti des noms les plus fréquents. Aujourd'hui, ils sont plus de 6 000 à porter ce nom de famille, particulièrement dans le Sud-Ouest de la France (étonnant non ?).

  • Mélenchon, Jean-Luc

Jean Luc Mélenchon
Photo : Wikimedia
 Jean-Luc Mélenchon est le coprésident (avec Martine Billard) du parti qu'il a fondé suite à son départ du Parti Socialiste en 2008, le Parti de Gauche. Il s'est présenté une première fois aux élections en 2012 pour représenter le mouvement multi-partisans du Front de Gauche et se présente aujourd'hui sous les couleurs du mouvement France Insoumise. Il s'agit donc de sa deuxième participation.
 Parmi tout les candidats, c'est le seul qui va nous faire voyager un peu. Certes pas très loin, puisqu'il s'agit d'aller faire un tour du coté de nos amis espagnols. On peu même localiser très précisément sa provenance puisque c'est exactement ce que nous dit son nom de famille. Mélenchon est une forme francisé de la province de ses ancêtres, Belinchón, dans le Cuenca. Puis, arrivant dans la province du Murcie, il se transforme en Belenchón et ensuite Melenchón.

 En France, on estime le nombre de Melenchon à environ 150 personnes (légèrement plus au Brésil), alors qu'ils sont trois fois plus nombreux en Espagne (les hologrammes ne sont pas comptabilisés).

  • Asselineau, François

François Asselineau
Phot : Wikimedia
 François Asselineau est à la tête du parti de droite souverainiste qu'il a fondé en 2007, l'Union populaire Républicaine. N'ayant pas réussi à réunir les 500 parrainages obligatoire lors des précédentes élections présidentielles, il s'agit donc de sa première participation. 
 Comme Nathalie Arthaud, il doit sont nom de famille à un nom de baptême d'origine Germanique. En effet, Asselineau est la forme affectueuse du prénom Asselin ou Azzelin qui puise ses racines dans le mot Adal, qui signifie Noble. De ce fait, il doit son nom de famille à un ancêtre ayant une certaine noblesse, ou qui se comportait comme tel.

 Comme Lepen et Macron, les différents site de généalogie présentent une marge assez large des porteurs de ce nom de famille, dont le nombre varie entre 600 et 1 000 personnes. Ce qui en fait malgré tout un nom assez peu fréquent.

  • Fillon, François.

François Fillon
Photo : Marie-Lan Ngyen
 François Fillon, comme Benoit Hamon est le vainqueur inattendu des primaires de la droite et du centre. Ancien premier ministre dans le gouvernement de Nicolas Sarkozy, il se présente pour la première fois aux élections présidentielles.
 En ce qui concerne les origines du nom de famille de Monsieur Fillon, celles-ci semblent plutôt évidentes. En effet, pas besoin de chercher le messie à deux heures moins le quart (je vous laisse vingt secondes pour comprendre la blague foireuse), Fillon porte le sens de petit fils, de jeune garçon. Ainsi, il peut avoir été utilisé pour désigner le dernier enfant d'une fratrie, d'une famille où le petit fils de quelqu'un (par analogie avec son parrain, sa marraine, son grand père, etc.). Par ailleurs, dans l'ancien français, le mot fillon était également utilisé pour désigner... une fillette. Partant de là, faudrait-il y voir un certain sarcasme chez les personnes qui auraient pu ainsi surnommer l'ancêtre de l'ancien premier ministre? Pourquoi pas, de nombreux noms de famille issus de surnoms le sont sur des bases plutôt péjoratives et mesquines... mais en l'occurrence la probabilité reste faible, anecdotique.

 En conséquence de toutes ses origines possibles, il n'est donc pas étonnant de voir que ce nom de famille est très populaire en France. Suivant les différents sites de généalogie, il serait classé entre 1 000 et 1 300 au rang des noms les plus portés en France, et serait porté par plus ou moins 4 500 personnes.


Et vous, quelle est votre histoire ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire